Expérimentation de fonctionnement en dispositif ITEP


Adresse de l’association :
15 Rue ALBERT CS 21306 75214 Paris Cedex 13
Tél : 06 22 13 05 18
Mel : secretariat@aire-asso.fr


Siège social :
165 rue de Paris, CS 20 001, 95680 MONTLIGNON

NICE 2018

Information
JOURNEES DE NICE 2018
5,6 et 7 décembre 2018.
Affiche Nice
MODALITES D'INSCRIPTION (date limite 21 novembre 2018) :

Un bulletin d’inscription par participant, il n’y a pas d’inscription collective.

 

Votre attention est attirée sur le fait que les inscriptions incomplètes ne pourront pas être validées.

Pour un dossier complet, joindre obligatoirement (les documents sont téléchargeables en cliquant dessus): 


Instructions d'inscription :


 

TARIFS ETABLISSEMENT ADHERENT : 550 €         TARIF ETABLISSEMENT NON ADHERENT : 750 €


Le virement sera réalisé à l’Association des ITEP et de leurs réseaux à:

 

A.I.R.E

BUDGET GENERAL                                                 Banque Guichet   N° de compte Clé

165 RUE DE PARIS                                                15589    35147     03110509940   23

CS20001                                                               IBAN : FR76 1558 9351 4703 1105 0994 023

95680 MONTLIGNON                                              BIC : CMBRFR2BARK

 

Adresser le règlement et le dossier d'inscription à l'adresse suivante :

 

 Journées de l'AIRe - 3 avenue Gérard Gaud - 26300 MARCHES

            ou

 nice2018@aire-asso.fr

 

Téléphone du secrétariat : 06 76 15 21 59

Adresse mail des journées : nice2018@aire-asso.fr

 

 

Annulation : Pour toute annulation, 30% du montant des journées sera retenu avant remboursement.

DITEP & Proximités

La distance : un enjeu territorial, interpersonnel...


Les ITEP fonctionnant en Dispositif intégré (DITEP) sont nés de la parution du décret du 24 avril 2017,faisant suite à l’article 91 de la loi de Santé de 2016. Ils constituent un dépassement des ITEP créés par décret du 6 janvier 2005, qui avait mis fin aux anciens « instituts de rééducation » (IR) .

 

Cette évolution était prévisible d’autant que, dès leur création, il a toujours été question de proposer « des modalités d’accompagnement diversifiées, modulables, souples et évolutives », de « favoriser le maintien du lien des intéressés avec leur milieu familial et social » et de soutenir le positionnement suivant : « toutes les fois que cela est possible, les enfants, adolescents ou jeunes adultes résident dans leur famille ».

 

Le concept de « Dispositif » répond à ces besoins de proximité et prend également en compte le problème de la distance. Mais de quelle distance est-il question aujourd’hui ?

 

Il s’agit de relever les défis liés à la proximité géographique, à la proximité relationnelle et affective, aux proximités immatérielles : intellectuelle, cognitive, théorique ou conceptuelle, proximités autres aussi…

 

-        La proximité géographique nécessite parfois des réorganisations institutionnelles. Elle questionne l’organisation du territoire et des transports, elle interroge les technologies de la communication. Elle peut demander le redéploiement des moyens du Dispositif sur ses territoires d’intervention pour offrir de meilleures réponses. La proximité est ici une notion matérielle et sociale, avec un impact sur les modalités de l’accompagnement.

-        La proximité relationnelle demeure un enjeu déterminant dans tout travail thérapeutique, éducatif et pédagogique, avec les usagers, avec leurs parents, leurs familles, avec les partenaires institutionnels. Cette proximité met-elle en relief le lien qui s’instaure entre les individus dans une distance adaptée à chaque situation ? Elle interroge sur l’attachement, les conduites émotionnelles, les résonances interpersonnelles.

-        Les proximités qui dépassent les notions d’espace, de temps et même de relation. Celles qui participent des appuis théoriques à se forger et de la mise à l’épreuve de ses propres domaines d’intervention. Elles permettent ainsi de se sentir soutenu dans une pratique. Ici, la proximité se rattache plutôt aux concepts de connaissance, de ressemblance, d’affinité, de partage d’opinions ou de choix de vie.

 

Il s’agit en effet, de relever ces défis, parce que le DITEP construit des réponses au plus près des besoins de l’enfant, de l’adolescent, du jeune adulte. Cette proximité liée à ces besoins peut articuler des indications d’accueil de nuit à visée soignante, d’accueil de jour, d’interventions ambulatoires, de modalités de scolarisation personnalisées.

 

C’est dans la proximité avec les parents, les familles, que s’élaborent les projets d’accompagnement ; que se décide un parcours singulier, lequel peut inclure des temps d’accueil de jour, d’accueil de nuit, d’intervention ambulatoire ; un parcours dans le DITEP articulé avec les autres institutions intervenant dans le projet.

 

A Nice, avec nos voisins italiens (encore une proximité), les associations AIRe et MèTIS Europe, proposent à chacun d’explorer ces champs riches de la variété de chaque DITEP, qui développe un style, pour ne pas dire une éthique et une esthétique de son accompagnement.

 

Mettre de la distance ? Se tenir à distance ? A coup sûr tenir la distance, en poursuivant et en approfondissant nos pratiques, souvent mises à l’épreuve. Persévérer aussi dans la recherche, le partage d’expériences, la coopération, qui fondent ces journées annuelles de formation et d’étude de l’AIRe.

 

Plaquette programme  à télécharger:


Affiche            TARIFS et  localisation 

 

Plaquette ateliers et conférences

 

5 décembre, conférence de Charles GARDOU         Conférence Bernard STIEGLER

Conférences 6 décembre : Robert LAFORE et Nicole CATHELINE

Conférences 7 décembre : Alexandre MOINE et Jean Bernard PATURET

 

Ateliers du  6 décembre :

ateliers 1 et 2                    ateliers 3,4 et 5

ateliers 6 et 7                    ateliers 8, 9 et 10

ateliers 11 et 12                 ateliers 13 et 14

ateliers 15 et 16                 ateliers 17 et 18

ateliers 19 et 20